TOPONYMES DE BOUZILLÉ
SUSCEPTIBLES D'ÊTRE PORTEURS DE LÉGENDES


- Le Pressoir Blanc, Le Clos Blanc, Le Blandin et la Blanchardière, ainsi peut-être que Clérambault, sont autant de lieux-dits qui insistent sur l'idée de blancheur, de clarté qui sont fréquemment attachés au dieu Belen.

- La ferme de La Blinière (anciennement Bélinière) et La Bolinière, au pied de la butte, pourraient également se référer au dieu Belen, tout comme Bel-Air et Le Clos du Balai.

- La chapelle de La Bourgonnière était autrefois dédiée au Saint-Sauveur, et se situait plus ou moins à mi distance entre La Chapelle Saint-Sauveur et Saint-Sauveur-de-Landemont. Faut-il y voir encore une allusion aux interventions salvatrices de Gargantua et de Charlemagne ?

- On trouve sur l'île de Kerguélein une Butte au Diable à laquelle est attachée une légende de taureau nocturne.

- Un ancien ruisseau, le Chaput, dessinait autrefois au centre de la paroisse une frontière entre les deux fiefs de la Bourgonnière, à l'est, et celui de la Pierre Baudron, à l'ouest.

- La Courjonnerie, ou Gourjonnerie pourrait, tout comme la Croix Courjon sur la route du Marillais, renvoyer à un lieu gargantuesque.

- Guette-lièvre pourait évoquer un site à légende.

- Les Pierres Taillées évoqueraient un ancien site mégalithique.

- Le lieu-dit Sainte Catherine témoigne de la présence d'un ancien prieuré de ce nom. Un mégalithe, la Pierre Bouédron dans le nom duquel on retrouve la gargantuesque racine bou de Bouzillé, y est enfoui dans une carrière abandonnée.

- Même si elle ne fut créée qu'en 1925, l'ancienne école Saint-Luc, sur la butte et près de l'église, pourrait évoquer une référence au dieu Lug.

- Sont également à interroger du point de vue de l'imaginaire les lieux-dits La Maison Brûlée, La Croquerie, Le clos de Molay, Le Bordage Gallier, Les Martinières, Le Clos Doré, La Roche qui gèle, Le Moulin Rouge, Le Bois Noir.