Le texte porte bien confessorissa, qui est resté ignoré de Du Cange.