Anachronisme évident ! On est sûr que Satan n'a joué aux quilles avec saint Gorgon, en Paradis, -ou plutôt devant la porte, sur le sable, comme dans les pays où le beau temps domine-, que bien plus tard. En effet, Gorgon, soldat romain, est un martyr assez tardif. Mais ce détail nous renseigne un peu sur le compilateur ou sur l'une de ses sources : ce saint militaire a été honoré dans l'Est, précisément dans la région où M. A.L. junior a pu récupérer pour nous le manuscrit.